Poèmes d'amour de 06/10/2009 Bisous mes amies

Aller en bas

Poèmes d'amour de 06/10/2009 Bisous mes amies

Message  HAZIEL le Mar 6 Oct - 15:26

.ExternalClass .ecxhmmessage P
{padding:0px;}
.ExternalClass body.ecxhmmessage
{font-size:10pt;font-family:Verdana;}







"Tenter l'aventure"...

S'il m'avait été dit,
Qu'un jour je serai fou,
Un fou d'amour et de désir,
Un fou juste pour toi
S'il m'avait été dit,
Que je me damnerai,
Pour toi, juste pour toi,
De par cet instant quand tu m'as regardé,
Quand tu m'a effleuré.
Perdu dans un grand flot d'inexactitudes,
Insondable et si fragile,
De ton regard tu m'as transformé,,
En une statue d'argile,
Loin d'être agile, loin d'être magnifique,
Quoique à tes yeux, je le devenais.
D'une chose informe et sans vie,
Tu as fait tourné la roue,
De la vie et du destin.
Au creux de tes seins, je serai rassuré,
De tes bras, je serai entouré,
De ton amour je serai enveloppé,
De ta tendresse, je serai submergé.
Mais qu'est ce que je peux donner,
Mis à part l'avide pauvreté
De mon âme décharnée.
Je vais me plonger,
Dans ce bonheur soudain,
Cette ivresse sans lendemain,
Ce gouffre de compassion.
Je vais enfin m'abandonner,
A ce plaisir maintes fois rêvé,
A ce délice subtil de mélancolie,
Quitte à me perdre dans des méandres,
Qui me conduiront à ton essence.


"L'amour du fou...
Ton odeur hante mes jours et mes nuits,
Ta présence me manque, c'est ton âme,
Que je veux sentir près de moi,
Me rassurant, me guidant,
Me donnant une main furtive,
Dans ce dédale de vie,
Que je traverse parmi les morts.
Il suffit de ton regard,
Pour me rassurer, m'aider,
Me guider dans ces ombres lumineux,
Ces spectres froids et sans avenir,
Ces bras qui se tendent,
Vers mon corps qui te rejoint,
Mon âme qui t'appartient.
Toujours tu as été là,
Présente, comme le souffle de la vie,
Comme l'air que l'on respire,
Comme l'eau qui t'abreuve,
Qui te donne la vie,
Comme la terre qui te supporte,
Qui tient ton avenir.
Si tu savais comme je t'aime,
Comme jamais je n'ai aimé,
A mourir, à crever,
A me faire décharner,
A me faire crucifier,
A me faire empaler,
A me faire tuer.
Jamais je ne te l'ai avoué,
Comme un secret inavoué,
Comme une honte à cacher,
Un souffle à peine expiré,
Une respiration retenue,
Un sentiment contenu,
Un amour non vécu.
Dans tes bras, je me sens libre,
Dans tes bras, je me sens moi.
Dans tes bras, je peux vivre,
Dans tes bras je peux me laisser,
Aller, lentement, vers ton amour,
Ivre et à la fois lucide,
Soul et pourtant si fragile.
Devant toi je ne suis rien,
Qu'un homme qui aime,
Un être humain sans défense,
Car l'amour fait tomber les barrières.
Jamais tu ne sauras que je t'aime,
Car je ne pourrais l'avouer.
Mais un jour je me trahirai,
Mes mots, mes pensées te parviendront,
Et tu sauras ce que je ressens,
Au plus profond de moi,
Ce que je ressens,
C'est que je t'aime comme un fou,

Mon amour du mon coeur.

"Cet instinct, cet Instant...

J'aimerais ne jamais revoir
L'éclat présent dans tes yeux,
Lorsque j'suis partie le soir sans au revoir
Nous étions si malheureux...
j'aurais voulu ce moment magique,
Mais tout n'était que virtuel,
J'aurais du t'amener vers moi
Suivre mon instinct ce jour là...
J'ai n'oublierais jamais cette image,
La tristesse sur ton visage,
Ne sachant si tu m'pardonn'rais
Mes larmes se sont mises à couler...
J'aurai voulu te le crier, crier,
M'arrêter, hurler que je t'aimais,

Je t'aimais mon amour...

avatar
HAZIEL

Masculin
Nombre de messages : 261
Date de naissance : 02/05/1953
Age : 65
Localisation : Nangis
Date d'inscription : 04/05/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum