Poèmes d'amour de 17/11/2009 Bisous mes amies

Aller en bas

Poèmes d'amour de 17/11/2009 Bisous mes amies

Message  HAZIEL le Lun 16 Nov - 19:31





Tu me manque...

Personne ne peut imaginer
Le manque que c'est
Même des mois après
Il reste entier

Personne ne peut savoir
Que je ne peux plus avoir d'espoir
Ni de projets
Comme une coquille vide, abandonnée

Personne ne peut comprendre
Que ça ne sert à rien d'attendre
Que le temps passe,
Efface mes blessures,
Chaque jour qui passe,
C'est un peu plus dur

Personne ne peut imaginer que le chagrin est si fort
Qu'il déborde de mon âme et remplit mon corps
Parfois chaque pas est un tel effort,
Une telle torture, que j'espère ma mort

Je traverse ces moments dans un état second
Murée dans ma douleur comme dans un tunnel profond
Dans mes yeux, sur mes joues coulent des larmes
Mais j'ai depuis longtemps déjà rendu les armes

Juste penser à elle sans rien dire
Et vous faire croire que je peux facilement sourire
Vous faire croire que je peux encore être heureux,
Même si je n'aime pas beaucoup être un menteur,

Pourtant si vous saviez
Tout ce que je veux c'est m'écrouler,
Me recroqueviller et hurler, pleurer
Toutes les larmes de mon corps et supplier

"Reviens ma douce" jusqu'à ce qu'elle m'obéisse
Ou bien mourir, il faut que ça finisse,
Cette douleur sourde qui me paralyse
Même si on me dit "Vis, Vie".



Tu n'es plus la même....

Dis-moi ce qui se passe en toi,
Ces derniers jours,
J'ai l'impression que l'on ne se comprend pas,
Que si je pars,
Tu ne me rattraperas pas,
Je voudrais que tu me prouves ton amour,
Comme au tout premier jour,
Mais tu m'ignores,
Et je ne peux me passer de toi malgré ça,
Cet amour m'empoisonne,
Chaque jour mon coeur saigne,
Comme un poignard,
Que l'on enfonce chaque jour,
Un peu plus,
Mais je t'aime tellement,
Que je ne te laisserai pas me laisser,
Car mon coeur est déjà tant brisé
Que tout abandonner maintenant
Ne sert à rien,
Alors je continuerai d'avancer,
Même si mon coeur doit payer...



Cette Nuit...

Cette nuit, chacune de mes pensées t'appartenait
Ne pensant qu'à toi, je n'arrivais pas à fermer les yeux,
Me remémorant tous ces souvenirs heureux.
Dans le noir total, les yeux ouverts, de toi je rêvais...

Cette nuit, sans te voir, je te voyais,
Mes larmes, l'une après l'autre, tombaient...
Et je compris que, sans toi, je n'étais plus rien
Et que l'amour est le plus fort des liens.

Cette nuit sans toi, fut la pire de toutes.
Aujourd'hui il n'y a plus aucun doute
C'est toi que je veux aimer,
Et ça jusqu'à en crever !!!


avatar
HAZIEL

Masculin
Nombre de messages : 261
Date de naissance : 02/05/1953
Age : 65
Localisation : Nangis
Date d'inscription : 04/05/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum